Comment favoriser la « sécurisation » ?

La sécurisation a pour finalité le renforcement tendanciel des capacités d’anticipation, d’adaptation, de réaction des acteurs ainsi que l’amélioration de leurs « moyens d’existence ».

Pour y parvenir, elle peut s’efforcer de mobiliser des ressources supplémentaires comme de lever certains verrous inhibant les initiatives.


Elle favorise la mise en place de systèmes d’actions territorialisés portés par les acteurs locaux, valorisant les connaissances, les savoir-faire, les compétences et les expériences.

De manière concrète, la « sécurisation » visera : à mieux coordonner les actions (et à décloisonner les différents milieux professionnels), à développer les évaluations (approfondies, rigoureuses et impartiales), à accroître le niveau de transparence et de confiance (qui dépasse largement la simple amélioration des outils d’information et de communication) ou encore à dépasser les intérêts catégoriels (de groupes dominants ou de lobbies).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *