Les commerçants : des acteurs incontournables de la (in)sécurité alimentaire dans la Gnagna

Les commerçants sont des acteurs essentiels dans le domaine de la sécurité alimentaire : ils approvisionnent les dispositifs de gestion publique de la sécurité alimentaire (stocks) ou certaines ONG, ils assurent une très grande part de la commercialisation.

Au total, 80 entretiens ont été effectués lors de la mission d’enquête de Samuel Pinaud : 11 l’ont été avec des acteurs institutionnels de la sécurité alimentaire à Ouagadougou et à Bogandé ; 60 d’entre eux ont été réalisés avec des commerçants situés dans 3 importants pôles commerciaux : une zone de collecte proche de Bogandé, capitale provinciale de la Gnagna (40) ; un « marché de regroupement », connecté aux pays riverains, Pouytenga (11), et le plus important marché de céréales du pays, celui de Sankariaré à Ouagadougou (9). Les échanges se sont focalisés sur les principales céréales vivrières (mil, sorgho, maïs) et deux cultures de rente (arachide et sésame).

Une première analyse montre une organisation commerciale largement tournée vers l’approvisionnement des populations urbaines. Les producteurs ruraux s’approvisionnent également sur les marchés lorsque les besoins se font sentir, principalement en période de soudure alimentaire (qui peut sensiblement fluctuer d’une année sur l’autre et selon les situations individuelles). Pour en savoir plus, suivez le lien suivant:

https://securialim.hypotheses.org/reseaux-marchandes-et-securisation-alimentaire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *