Synthèse Table ronde internationale:«Sécurisation alimentaire:dynamiques et pratiques » 9 – 10 mars 2016 ISSP – Université de Ouagadougou

La table ronde « Sécurisation alimentaire : dynamiques et pratiques » a été organisée les 9-10 mars 2016, à l’ISSP-Université de Ouagadougou, dans le cadre du projet de recherche « Sécurisation alimentaire : objets, acteurs et trajectoires d’innovation » (SAOATI).

Elle a bénéficié des soutiens du Groupe Nutriset, de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, de l’UMR Développement & Sociétés, du CIRAD, de l’Ambassade de France au Burkina, de l’IRD, de l’ISSP et de l’Université de Ouagadougou 2.

Elle a regroupé environ 130 participants issus de différents milieux professionnels et de plusieurs pays (Belgique, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, France, Madagascar, Mali, Niger).

Elle avait plusieurs objectifs : partir des expériences de terrain des chercheurs et des pratiques des acteurs humanitaires et de développement afin de favoriser les échanges ; s’interroger sur les limites des approches communément mises en œuvre dans le champ de la sécurité alimentaire et nutritionnelle ; mieux appréhender la diversité des contextes, la complexité des enjeux et le renouvellement des défis.

La première journée a été consacrée à des échanges entre professionnels, sous forme de deux tables rondes modérées par des chercheurs. Elles ont particulièrement questionné la nouveauté des paradigmes, des produits et des pratiques mises en œuvre dans le champ de la sécurisation alimentaire et nutritionnelle.

La seconde journée a été organisée en quatre sessions, à partir des contributions de chercheurs: « Renouvellement ou intégration des institutions et des dispositifs ?» ; « Pratiques alimentaires : entre innovation et identité » ; « Projets et acteurs de la sécurité alimentaire et nutritionnelle en vis-à-vis »»; « Perspectives d’amélioration des instruments et des outils ».

Ces deux jours ont été l’occasion d’un retour critique sur les pratiques et les enjeux. Les contributeurs ont ainsi fait le point sur les avancées positives, les éléments de blocages et les propositions d’amélioration.

Des éléments de convergence entre « sécurité nutritionnelle » (SN) et « sécurisation alimentaire » (SA) ont été relevés : pour le premier, caractère performatif des produits et des actions, intérêt croissant pour la SA comme champ d’intervention ; pour le second, difficile mise en cohérence des réflexions et des actions, prise en compte embryonnaire des conséquences nutritionnelles des projets.

Plusieurs points ont été évoqués lors de la clôture : des recherches sur des aspects négligés (inégalités de genre et capacités ; jeux d’acteurs) ; des perspectives de valorisation  (dossier de revue scientifique et manuel « Sécurisation alimentaire en action »).

La table ronde de Ouagadougou constituait une étape importante avant la tenue d’un colloque international (fin 2017). Les organisateurs ont également souhaité lui donner une suite en termes de partenariat : organisation d’une école thématique, contractualisation d’une jeune équipe associée à l’IRD (JEAI) ou projet de Laboratoire mixte international (LMI), offre de stages de mastères et d’encadrement doctoral.


Une réflexion au sujet de « Synthèse Table ronde internationale:«Sécurisation alimentaire:dynamiques et pratiques » 9 – 10 mars 2016 ISSP – Université de Ouagadougou »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *