Pourquoi la « sécurisation » ?

L’émergence du concept de « sécurisation » renvoie aux difficultés persistantes pour atteindre les objectifs normés en matière de lutte contre l’insécurité alimentaire.

Elle marque également les limites des approches techniques du traitement curatif de la faim dans un contexte d’apparition de crises prolongées.

Elle découle aussi du renforcement des incertitudes multiples et des instabilités structurelles (accroissement des inégalités, variabilité climatique, volatilité des prix…) dans un environnement caractérisé par des ressources limitées.

Elle est liée également aux attentes croissantes des sociétés locales en matière de lutte contre la précarité alimentaire et leur capacité renforcée à s’exprimer et à se mobiliser.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *